Le Mediator interfère dans les nominations du monde de la santé

Publié le 29/11/2010

L’affaire du Mediator, ce médicament des laboratoires Servier que certaines études mettent en cause dans la mort de patients, modifie la donne jusque dans les allées du pouvoir. En effet, Noël Renaudin, patron du CEPS (Comité économique des produits de santé, qui fixe le prix des médicaments), qui devait quitter ses fonctions à la fin du mois, est reconduit dans ses fonctions à la tête du comité. Enjeu de cette reconduction surprise, permettre à son successeur pressenti, Jean Marimbert, actuel directeur général de l’AFSSAPS (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) de rester à la direction de l’Agence alors qu’elle est attaquée, dans le dossier Mediator, sur sa supposée dépendance vis-à-vis de l’industrie pharmaceutique.

Selon certains observateurs du monde de la santé, Noël Renaudin pourrait cependant ne pas aller au terme de son nouveau mandat de trois ans, afin de céder la place à Jean Marimbert une fois que se sera calmé le jeu sur les attaques dont fait actuellement l’objet l’AFSSAPS.

lequotidiendumedecin.fr, le 29/11/2010

 H. S. R.

Source : lequotidiendumedecin.fr