Xavier Bertrand quitte ses fonctions lundi

Le mécano de la réforme laisse des chantiers inachevés  Abonné

Publié le 22/03/2007
1276102870F_Img255768.jpg

1276102870F_Img255768.jpg

À SES INTERLOCUTEURS qui font la moue et qui, parfois, doutent de ses intentions et de sa volonté, Xavier Bertrand assène généralement une formule qui vaut ce qu'elle vaut mais qui a le mérite de doucher les « mauvais esprits » : «Pouvez-vous me citer un engagement, dit-il alors, que je n'aurais pas tenu?» A y bien chercher, on en trouverait, personne n'est infaillible, mais la formule a l'avantage de laisser interloqués ses visiteurs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte