Deux entretiens contre un livre

Le match Macron-Hollande  Abonné

Par
Publié le 16/04/2018

François Hollande, dès qu'il a appris la candidature à la présidence de son ancien ministre, n'a caché ni sa surprise, ni sa déception, ni sa frustration. Il a tout de suite parlé d'une trahison, qu'il a ressentie avec d'autant plus de douleur que M. Macron l'avait séduit grâce à son allant, sa jeunesse et son dynamisme. Le triomphe électoral de son ancien conseiller n'a pas déclenché son émotion la plus vive : il a lui-même dit, récemment sur France 2 que, s'il s'était présenté pour un second mandat, ils auraient perdu tous les deux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte