ARTS - À Paris, à la BNF, Hans Hartung

Le maître de l’estampe  Abonné

Publié le 10/12/2010
1291946783211580_IMG_50198_HR.jpg

1291946783211580_IMG_50198_HR.jpg
Crédit photo : ADAGP

PEINTRE français d’origine allemande, coloriste hors pair au trait libéré et rythmé, qui, après la guerre, voulait traduire les souffrances humaines au moyen d’une peinture informelle faite de « grandes masses brunâtres ou noires », Hans Hartung (1904-1989) est considéré comme le chef de file de l’Abstraction lyrique. Ses toiles, à la touche fluide, au graphisme puissant, témoignent d’un travail singulier sur la matière.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte