Le lourd risque des stratégies inappropriées  Abonné

Publié le 06/11/2017

Des résections biopsiques inappropriées (qui n’ont pas tenu compte du potentiel de malignité des lésions) laissent persister des résidus tumoraux sur les pièces de résection qui sont faites secondairement. Or le taux de métastases et de mortalité est plus élevé chez les patients qui ont eu une résection non planifiée par rapport à ceux qui ont eu une prise en charge optimale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte