En Afrique, 97 % des IVG ne sont pas médicalisées

Le long chemin de MSF en faveur de l'avortement

Par Elsa Bellanger
Publié le 03/12/2018
- Mis à jour le 03/12/2018
msf

msf
Crédit photo : Laia Abril

20 millions de femmes interrompent une grossesse chaque année dans le monde dans des conditions dangereuses et/ou par des personnels non qualifiés. Un acte qui les expose à des hémorragies sévères, des infections, des péritonites, des traumatismes, à des risques de stérilité, voire à des décès.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?