Bach et Boulez par David Fray

Le grand écart  Abonné

Publié le 13/05/2007
1276098192F_Img263915.jpg

1276098192F_Img263915.jpg

Cet enregistrement d'un jeune pianiste français de vingt ans fraîchement sorti du Conservatoire national de Paris, avait été réalisé en 2005 grâce à la fondation Meyer pour le développement culturel et artistique. Carte de visite en quelque sorte pour un espoir de carrière. Diffusé dans les milieux artistiques, il est tombé entre les mains d'Alain Lanceron, président de Virgin/EMI France, qui, après avoir entendu le jeune homme remplacer une pianiste souffrante, a décidé de lui donner sa chance.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte