Le gène teneurin-4 impliqué dans les tremblements essentiels

Publié le 31/08/2012

Des chercheurs de l’université médicale et odontologique de Tokyo ont mis en évidence une des origines génétiques du tremblement essentiel qui survient le plus souvent après 50 ans. Leur travail est publié dans l’édition du mois d’août du « Journal of Neuroscience ».

Le tremblement essentiel, ou sénile, est un mouvement involontaire observé lors du maintien d’une attitude qui affecte le plus souvent les mains mais également la tête (hochement) et peut être confondu avec le tremblement parkinsonien.

L’étude expérimentale a porté sur des souris atteintes de tremblements essentiels des membres inférieurs chez lesquelles on a identifié une mutation portant sur le gène teneurin-4. Ce gène code pour une protéine transmembranaire impliquée notamment dans la croissance et le développement des neurites. L’étape suivante a consisté à créer un modèle de souris dépourvue de gène, ce qui a inhibé la production de myéline autour des axones et reproduit les tremblements essentiels constatés antérieurement chez la souris.

Dr A. T.-M.

Source : lequotidiendumedecin.fr