Le DMP coûte cher et se fait attendre, selon Gérard Bapt (PS)

Publié le 12/03/2012

Alors que l’ASIP-Santé (Agence des systèmes d’information partagés de Santé) doit faire officiellement le point ce jeudi 15 mars sur les avancées du DMP (dossier médical personnel), le député socialiste Gérard Bapt rend publique une lettre ouverte à Nora Berra, secrétaire d’État à la Santé.

Dans ce courrier très critique, il déplore le coût du déploiement du DMP, qui atteint selon lui près de 200 millions d’euros pour 39 000 dossiers créés au 1er janvier 2012. « Un projet industriel engageant aussi lourdement les finances publiques me semble devoir répondre à des exigences précises pour éviter qu’il ne dérive sans fin vers un gouffre financier », écrit le député socialiste.

Gérard Bapt souhaite que « soit donnée une nouvelle chance pour les systèmes d’information de santé dans un cadre décentralisé et partagé par tous les acteurs » plutôt que de poursuivre dans la voie de la centralisation qui, selon lui, « sera très probablement aussi inefficace que coûteuse ».

 H.S.R.

Source : lequotidiendumedecin.fr