Un an après le début du conflit

Le collectif des sages-femmes entretient la flamme  Abonné

Publié le 16/10/2014

Réunissant plusieurs organisations représentatives*, le collectif des sages-femmes redonne de la voix, un an après le début d’un conflit sans précédent en vue de la reconnaissance statutaire. Il appelle ce jeudi les sages-femmes hospitalières (50 % de la profession) à se déclarer grévistes, les libérales à fermer leur cabinet et les étudiants à boycotter les cours.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte