Réforme des régimes spéciaux de retraite

Le choix de l'impopularité  Abonné

Publié le 11/09/2007
1276172346F_Img279480.jpg

1276172346F_Img279480.jpg

QUELQUES RAISONS expliquent cette surprise : depuis 1995, l'année où Alain Juppé a proposé la même réforme et n'a réussi qu'à déclencher une série de grèves dures et longues qui ont paralysé le pays, les mentalités ont évolué. La pédagogie a fait son oeuvre : les Français savent qu'ils paient pour les retraités des régimes spéciaux, environ un million de retraités et cinq cent mille actifs dans divers secteurs (EDF, Sncf, GDF, Ratp, clercs de notaire, employés de la Banque de France, et d'autres).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte