Le burn-out ne figurera pas au tableau des maladies professionnelles

- Publié le 22/07/2015
- Mis à jour le 12/07/2019

Le ministre du Travail, François Rebsamen, a annoncé que le projet de loi sur le dialogue social dont la lecture définitive débutera jeudi 23 juillet à l’Assemblée nationale, comprendrait un « début de reconnaissance du burn-out ». Le syndrome d’épuisement professionnel ne sera en revanche pas introduit « au tableau des maladies professionnelles » car il « n’est pas uniquement lié au poste de travail », a-t-il ajouté. « On ne peut pas faire, j’allais dire, comme si cela était uniquement dû au travail. Des fois c’est dû au travail, des fois il y a des causes personnelles », a-t-il précisé ce mercredi sur Europe 1.

« J’ai donc renvoyé à des commissions régionales qui pourront, quand il a des cas très précis, y répondre », explique-t-il. La reconnaissance du burn-out comme maladie professionnelle ne sera donc « pas systématique ».