L'hôpital, boîte à bachot

Le bac, un sésame pour guérir

Publié le 10/06/2007
- Mis à jour le 10/06/2007

POURSUIVRE DES ETUDES quand on est hospitalisé, c'est possible. Le centre scolaire de l'hôpital de la Timone (350 lits d'enfants), installé dans les locaux de l'Assistance publique-Hôpitaux de Marseille, en témoigne. Il accueille annuellement 2 000 élèves âgés de 5 à 18 ans. Quatorze enseignants plein-temps, dont dix professeurs des écoles spécialisés et quatre du secondaire, également formés à ce type d'enseignement, font vivre l'établissement, public et laïc, qui relève de l'Education nationale.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?