Un essai prometteur chez des patients subissant une allogreffe de moelle

L’autogreffe fécale peut restaurer la flore après antibiothérapie  Abonné

Publié le 03/10/2018
autogreffe fecale

autogreffe fecale
Crédit photo : PHANIE

Un traitement antibiotique peut modifier profondément le microbiote intestinal, avec l’effet paradoxal d’accroître le risque d’infections ultérieures.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte