SIH

L’Asip fait de la veille sanitaire

Publié le 18/10/2010
Article réservé aux abonnés

Compétence à part entière de l’Agence des systèmes d’information partagés (Asip), la veille sanitaire fait maintenant l’objet, de la part de l’Asip, de toutes les attentions. Pour preuve, elle a signé en juin dernier une convention de partenariat avec l’INVS, « pour organiser leur coopération sur les thèmes de la surveillance, de la veille et de l’alerte sanitaire ». Cette convention d’une durée de trois ans comprend la mise en place d’un comité de pilotage et la définition d’un programme de travail collaboratif annuel. D’ores et déjà, l’Asip a débuté des travaux de structuration et de standardisation des données de santé, qui permettent leur circulation, notamment vers l’INVS. En collaboration avec la Société française d’informatique de laboratoire (Sfil) et l’AP-HP, l’Asip vient d’adapter en français le sous-ensemble biologie de la nomenclature internationale LOINC. Cette codification, riche de 4 400 codes d’analyse élémentaires, permet un échange sécurisé des résultats de biologie. Cette codification a vocation à s’intégrer dans le compte rendu électronique standardisé de biologie, « échangeable, partageable, archivable et imputable sans équivoque à son émetteur. Ce compte rendu est basé sur le standard HL7 CDA ».


Source : Décision Santé: 268