L’ARS francilienne a reçu la maternité des Bluets pour éviter la cessation de paiement

Publié le 08/03/2012

François Crémieux, directeur du pôle établissements de santé de l’agence régionale de santé (ARS) d’Ile-de-France a reçu ce jeudi après-midi une délégation de la maternité des Bluets (Paris, 12e arrondissement). L’établissement à but privé non lucratif court le risque d’une cessation de paiement avec un déficit cumulé de 6,6 millions d’euros. Il commence l’année 2012 sous perfusion, grâce à une avance de trésorerie de l’association gestionnaire de l’établissement.

« Nous souhaitons la reprise des déficits cumulés, le maintien des MIGAC (missions d’intérêt général et d’aide à la contractualisation), et la mise en place d’un financement au forfait qui nous permette d’être à l’équilibre », résume Gérard Hamon, délégué syndical CGT. Le personnel médical des Bluets accuse la T2A d’être totalement inadaptée au fonctionnement d’une maternité de type 1.

« Nous avons été très bien reçus mais nous restons mobilisés », confie Virginie Gossez, sage-femme et déléguée syndicale SUD. Selon elle, l’ARS enverra une mission d’appui afin d’aider la maternité à rentrer dans les clous, quitte à trouver d’autres financements que ceux de l’assurance-maladie. « Mais il n’y a pas eu d’engagements financiers clairs », ni sur la reprise du déficit, ni sur le maintien des MIGAC, a-t-elle poursuivi.

 C. G.

Source : lequotidiendumedecin.fr