L’ANSM alerte sur les risques liés à l’utilisation des préparations coliques

Publié le 14/11/2018

Suite à une enquête de pharmacovigilance menée en 2017, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) alerte sur les risques liés à l’utilisation des préparations coliques.

Indiquées pour les explorations radiologiques et endoscopiques du côlon et, pour certaines spécialités, pour la préparation à la chirurgie colique, ces préparations peuvent être à l’origine d’effets indésirables potentiellement graves. L’ANSM attire particulièrement l’attention sur le risque allergique (choc anaphylactique, angioedème, urticaire) et le risque de désordres hydro-électrolytiques (provoquant décompensations cardiaques, troubles du rythme et troubles neurologiques).

Les populations les plus à risque sont les personnes âgées, les patients avec antécédents cardio-respiratoires et les insuffisants rénaux ou les personnes à risque de désordre hydro-électrique (patients traités par diurétiques).


Source : lequotidiendumedecin.fr