Une recherche sur un modèle animal

L'anorexie mentale pourrait fonctionner comme une addiction

- Publié le 01/10/2007
- Mis à jour le 01/10/2007

TOUT EN restant très prudente, car toutes les expériences ont été réalisées sur des animaux, Valérie Campan explique au « Quotidien » que les conclusions de ces recherches aboutissent à désigner une anomalie de fonctionnement d'un récepteur cérébral, ce qui pourrait donner des pistes de travail sur une thérapeutique ciblant le récepteur.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?