L’ancien président de l’Ordre des médecins du Pas-de-Calais radié à vie

Publié le 03/10/2013

Le Dr Marc Biencourt, ancien président du conseil départemental de l’Ordre des médecins (CDOM) du Pas-de-Calais, vient d’écoper à 63 ans d’une interdiction définitive d’exercer. Il avait déjà été condamné en première instance à la même peine devant la chambre disciplinaire de Bretagne. Après avoir fait appel de cette sentence, il a vu sa peine confirmée le 1er septembre dernier par la chambre disciplinaire nationale.

98 000 euros de trop-perçu

Les faits reprochés au praticien remontent aux années 2008-2010. À l’époque, le Dr Biencourt demande fréquemment à son ordre départemental une avance sur ses indemnités de président. Mais en 2011, lors de l’examen des comptes 2009 du CDOM, « des éléments anormaux, avec des écritures pas cohérentes » sont détectés par l’Ordre national. « J’ai reçu toutes ces avances par chèque du trésorier de l’Ordre départemental, ces opérations figuraient dans les comptes, si bien que je ne comprends rien à ce qu’on me reproche », assurait le Dr Biencourt au « Quotidien ».

Dans la foulée, Marc Biencourt est reçu par le président de l’Ordre national de l’époque, le Dr Michel Legmann. Celui-ci lui demande de démissionner de son poste de président du CDOM et de rembourser le trop-perçu par rapport à ses émoluments normaux, soit 98 000 euros.

Le praticien s’exécute, pensant que les choses vont en rester là, mais le CNOM, « à titre conservatoire », porte plainte contre lui au pénal, et le défère devant la chambre disciplinaire ordinale, ainsi que tous les membres de l’ancien bureau.

Le Dr Biencourt, que « le Quotidien » a tenté de joindre sans succès, a déposé un recours en annulation de la sentence devant le Conseil d’État.

 H.S.R.

Source : lequotidiendumedecin.fr