Aussi bien que le tamoxifène

L’anastrozole, une option dans la prévention des récidives de cancer du sein in situ  Abonné

Publié le 14/12/2015

Crédit photo : PHANIE

L’inhibiteur d’aromatase anastrozole (Arimidex et génériques) a la même efficacité que le tamoxifène dans la prévention des récidives du carcinome canalaire in situ chez la femme ménopausée, selon les résultats de l’étude IBIS-III DCIS présentés vendredi au symposium sur le cancer du sein de San Antonio qui s’est tenu jusqu’au 12 décembre.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte