Santé visuelle

L’amendement qui exaspère les ophtalmos  Abonné

Publié le 09/09/2013

« Vouloir résoudre la question des délais d’attente (chez les ophtalmologues) en démédicalisant la filière est irresponsable ». Le Dr Jean-Bernard Rottier, président du Syndicat national des ophtalmologistes de France (SNOF) ne décolère pas. Déjà voté en commission, un amendement au projet de loi « consommation », examiné demain en 1re lecture par le Sénat, prolonge la validité des ordonnances de lunettes de trois à cinq ans et supprime l’obligation de prescription pour les lentilles.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte