L’Allemagne, premier pays « exportateur » de médecins en Europe

Publié le 27/11/2014

Vu de France, il semblerait que la Roumanie soit le pays européen qui exporte le plus ses praticiens. Mais les travaux de l’Observatoire européen de la démographie médicale * (document PDF) permettent de battre en brèche cette idée reçue.

À partir de l’analyse des flux de praticiens au sein de l’Union européenne, le Dr Patrick Romestaing, vice-président du CNOM, et responsable de cet observatoire l’affirme : « parmi les diplômes européens, l’Allemagne, l’Italie et la Hongrie sont les premiers fournisseurs de médecins ». La Roumanie n’arrive qu’en 4e position.

Le vice-président du CNOM parle même à ce sujet de « fuite des cerveaux ». L’Observatoire européen n’est cependant pas en mesure de chiffrer précisément le nombre de médecins concernés par cet exode.

La France peu touchée par l’immigration médicale

L’enquête fait également apparaître que la France est moins touchée que d’autres pays européens par l’arrivée de médecins issus d’un autre pays (européen ou non). À ce palmarès, le Royaume-Uni arrive en tête avec un taux de praticiens ayant obtenu leur diplôme dans un autre pays de 40,2 %, suivi par la Suisse (32 %), l’Irlande (31,5 %) et la Norvège (31,4 %). La France arrive loin derrière avec un modeste taux de 12,5 %.

La féminisation de la profession a également été analysée par l’Observatoire. C’est en Roumanie qu’elle est la plus développée avec un taux de femmes (tous médecins confondus) de 77,4 %. Ce pays est suivi par la Slovénie (72,7 %) et la Lituanie (70 %). A contrario, la féminisation est la moins développée en Irlande (30 %), en Suisse (31,5 %), en Belgique (36,7 %) et en France (42,1 %).

* Créé en 2010 par le Conseil européen des ordres des médecins (CEOM).

H.S.R.

Source : lequotidiendumedecin.fr