L’Allemagne courtise les médecins étrangers mais la langue complique les choses  Abonné

Publié le 21/01/2014

L’Allemagne dépend de plus en plus de médecins étrangers pour combler les besoins des services de santé, mais la barrière de la langue complique la prise en charge des patients.

Si les modalités administratives ont été simplifiées pour attirer ces compétences, des voix s’élèvent outre-Rhin pour réclamer que soit fixé un niveau suffisant de maîtrise de l’allemand pour communiquer correctement avec les malades.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte