L’alimentation, clé des rêves et de la vigilance  Abonné

Publié le 16/03/2015
1426473406592863_IMG_149420_HR.jpg

1426473406592863_IMG_149420_HR.jpg

De multiples études effectuées chez l’humain en bonne santé, sans privation antérieure de sommeil, ont montré que l’absorption de glucides augmente – dans un délai de 30 à 60 minutes après l’ingestion – la tendance à la somnolence. « Les sucres rapides, après de leur effet coup de fouet immédiat, ont plutôt tendance à entraîner, ensuite, une baisse de vigilance, voire un état de somnolence. Beaucoup de personnes associent à tort fatigue et baisse de glycémie. Or l’ingestion de sucres rapides a plutôt tendance à engendrer une certaine fatigue.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte