La biopsie liquide dans le cancer du poumon non à petites cellules

L’ajout du test sanguin permet de détecter plus de mutations pour un traitement personnalisé.  Abonné

Par
Publié le 18/10/2018
Biopsie liquide

Biopsie liquide
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

Le développement des thérapies ciblées a révolutionné la prise en charge de certains cancers, notamment le cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) qui représente le cancer du poumon le plus frequent (85 %). En effet, il est souvent possible de détecter dans ce cancer des mutations actionnables ou ciblables. 

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte