L’âge de la première cigarette recule

Publié le 09/03/2012

Aujourd’hui, les adolescents ont en moyenne six mois de plus lors de leur première cigarette que leurs homologues de 2008 (14,1 ans contre 13,6 ans) constate l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT). D’après les premiers résultats de l’enquête ESCAPAD 2011 menée auprès de 27 402 jeunes métropolitains de 17 ans, l’âge de la première ivresse est, en revanche, restée stable depuis 2000 (à 15,2 ans) tout comme celui du premier contact avec le cannabis (15,3 ans). Le passage au tabagisme quotidien se fait de plus en plus tard (15 ans en 2011 contre 14,8 ans en 2008 et 14,5 ans en 2002). A 17 ans, l’alcool, le tabac et le cannabis demeurent dans l’ordre les drogues les plus consommées, mais la part des adolescents n’ayant expérimenté aucun de ces produits augmente (6,6 % en 2011 contre 5,1 %). Pour la première fois, l’expérimentation et les usages occasionnels de tabac deviennent plus prégnants chez les filles (69,9 % et 11,5 % contre 66,9 % et 9,6 % chez les garçons). Bien que le niveau de tabagisme quotidien progresse entre 2008 (28,9 %) et 2011 (31,5 %), aussi bien chez les garçons que chez les filles, il reste toutefois encore inférieur à celui de 2005 (33 %). Entre 2008 et 2011, les ivresses répétées (au moins 3 par an) passent de 25,6 % à 27,8 % et les ivresses régulières (au moins 10 dans l’année) de 8,6 % à 10,5 % chez les jeunes de 17 ans. L’alcoolisation ponctuelle importante (au moins 5 verres en une même occasion) concerne plus de la moitié d’entre eux (53,2 % en 2011 contre 48,7 % en 2008 et 45,8 % en 2005) dont 59,7 % des garçons et 46,5 % des filles interrogés. S’agissant du cannabis, le nombre de jeunes l’ayant expérimenté reste assez stable (41,5 % en 2011 contre 42,2 % en 2008) et un peu moins d’un quart des adolescents (22,4 %) déclare au moins un usage mensuel.

 D. B.

Source : lequotidiendumedecin.fr