Un diagnostic du DT1 trop tardif

L'acidocétose ne baisse pas  Abonné

Publié le 29/01/2018

Le diabète de type 1 débute le plus souvent de façon aiguë chez l'enfant et l'adolescent, en particulier chez les plus jeunes, avec une aggravation rapide vers l'acidocétose, aux conséquences parfois redoutables. Une étude menée il y a une vingtaine d'années soulignait ainsi la fréquence de l'acidocétose, présente au moment du diagnostic chez un enfant sur deux et responsable de plusieurs décès chaque année.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte