Liberté d'installation dans les zones surmédicalisées

L'Académie de médecine prône un encadrement

Publié le 29/03/2007
- Mis à jour le 29/03/2007

C'EST UN NOUVEAU RAPPORT sur la démographie médicale que rend public l'Académie de médecine. Elle n'y va pas de main morte : elle propose ni plus ni moins de confier à l'Ordre des médecins la lourde tâche d'organiser «l'encadrement des nouvelles installations de généralistes dans les zones déjà largement médicalisées». Un pavé dans la mare, même si l'auteur, Pierre Ambroise-Thomas, prend soin de préciser dans la foulée que la liberté d'installation devrait rester totale en dehors de ces zones déjà largement médicalisées.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?