L’absentéisme galope à l’hôpital sans raison de s’arrêter

Publié le 18/05/2011

Selon la dernière note de conjoncture de Dexia Sofcap révélée ce mercredi par « Les Échos », l’absentéisme progresse toujours dans les fonctions publiques territoriale et hospitalière.

Le groupe de courtage d’assurance calcule que la durée moyenne des arrêts maladie a atteint, en 2010,

24,1 jours dans la fonction publique hospitalière, soit un jour de plus qu’en 2009 (dans les collectivités territoriales, on est à 22,6 jours).

À l’hôpital, le taux d’absentéisme global est compris entre 9 % dans les plus grosses structures – au-delà de 100 agents – et 14 % dans les petites – moins de 50 agents.

Pour Dexia Sofcap, les absences pour raison de santé sont en hausse constante depuis 2007 dans les fonctions publiques territoriale et hospitalière. À l’hôpital, leur nombre a ainsi augmenté de 6 % en quatre ans, leur gravité a progressé de 8 % et le nombre d’agents concernés de 4 %. Le nombre de jours d’arrêts pour maladie ordinaire a augmenté de 17 % entre 2007 et 2010.

Quant aux accidents du travail, ils touchent plus d’agents (+ 10 %), sont plus fréquents (+ 26 %) et durent plus longtemps (+ 18 %).

Pénibilité élevée, vieillissement des personnels, recul de l’âge légal de départ en retraite : tout se conjugue, selon Dexia Sofcap pour que l’absentéisme poursuive son développement à l’hôpital au cours des prochaines années.


Source : lequotidiendumedecin.fr