L'abatacept, un effet significatif mais modeste

Par
Dr Maia Bovard Gouffrant -
Publié le 26/04/2018

Dans une étude de phase III, l’abatacept, un modulateur de l’activation des lymphocytes T déjà prescrit dans la PR, était bien toléré, avec un résultat cependant moins marqué qu’avec les anti-TNF sur le plan articulaire et une faible efficacité au niveau cutané. Chez des personnes atteintes de psoriasis actif, naïves ou non d’anti-TNF, la réponse ACR 20 à 24 semaines était de 39 % contre 22 % sous placebo, avec une bonne tolérance.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?