En fonction du délai tissulaire à l'imagerie

La thrombolyse dans l'AVC possible au-delà des 4,5 heures

Par
Dr Irène Drogou -
Publié le 13/05/2019
thrombolyse

thrombolyse
Crédit photo : PHANIE

La « pénombre » à l'imagerie, en reflétant le tissu cérébral hypoperfusé encore « à sauver », est en passe de supplanter l'heure de début des symptômes pour décider du traitement d'un accident vasculaire cérébral (AVC) ischémique.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?