En fonction du délai tissulaire à l'imagerie

La thrombolyse dans l'AVC possible au-delà des 4,5 heures  Abonné

Par
Dr Irène Drogou -
Publié le 13/05/2019
thrombolyse

thrombolyse
Crédit photo : PHANIE

La « pénombre » à l'imagerie, en reflétant le tissu cérébral hypoperfusé encore « à sauver », est en passe de supplanter l'heure de début des symptômes pour décider du traitement d'un accident vasculaire cérébral (AVC) ischémique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte