Étude EMOI

La souffrance liée à l’éjaculation précoce, évaluée  Abonné

Publié le 15/02/2016

L’étude EMOI est la première étude observationnelle française réalisée sur l’éjaculation précoce. Les patients inclus dans cette étude, recrutés par 120 sexologues ou urologues entre octobre 2013 et avril 2014, consultaient pour la première fois pour une éjaculation précoce.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte