La solution (préférée) des médecins pour juguler les dépassements : revaloriser les tarifs !

Publié le 24/08/2012

Les négociations sur l’encadrement des dépassements d’honoraires reprendront le 5 septembre prochain entre les organisations professionnelles, l’assurance-maladie et les complémentaires santé. La première séance portera sur la définition des dépassements abusifs (et les sanctions à y apporter).

sondage_depassements.pngPour de nombreux médecins, la solution passe d’abord par une revalorisation des actes opposables. C’est la principale conclusion d’un sondage réalisé en ligne dans la semaine du 20 août auprès des lecteurs du quotidiendumedecin.fr et auquel 363 internautes ont participé. Plus de 39% d’entre eux estiment ainsi que la hausse des tarifs Sécu est prioritaire avant d’envisager un encadrement des dépassements.

Des sanctions envisagées par la profession

Parfois évoqué par les médecins dans les forums du « Quotidien », le salariat ne recueille que très peu de suffrages : seulement 4,3% des voix. En revanche, les lecteurs internautes sont deux fois plus nombreux (9,2%) à envisager une solution radicale : sortir de la convention.

La profession n’exclut pas des sanctions contre les abus caractérisés : les médecins sont 18% à proposer des mesures punitives dans ces situations. Sous-entendu : le problème des dépassements commande un traitement au cas par cas.

La ministre de la Santé de son côté a clairement évoqué des menaces de déconventionnement pour les médecins qui franchiraient la ligne jaune. Mais où se situe cette ligne ? C’est l’un des enjeux des discussions qui reprendront dans quelques jours.

S. L.

Source : lequotidiendumedecin.fr