« La Petite Arabe », d'Alicia Erian

La solitude de l'enfant-femme  Abonné

Publié le 09/04/2007
1276110411F_Img258134.jpg

1276110411F_Img258134.jpg

1276110410F_Img258135.jpg

1276110410F_Img258135.jpg

L'AUTEURE EST NÉE à New York, elle est professeur de « creative writing » et auteure d'un recueil de nouvelles. Son héroïne, Jasira, est née elle d'une mère irlandaise et d'un père libanais qui lui a transmis sa peau mate et son type oriental. Elle connaît mal ce père car ses parents ont divorcé lorsqu'elle était petite, mais sa mère, trouvant qu'elle plaisait trop à son petit ami, l'envoie vivre chez lui à Houston. Elle n'a que treize ans mais elle est déjà, en apparence du moins, une femme.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte