L’enfant asthmatique

À la rentrée, les allergènes sont de sortie

Publié le 21/09/2018
acarien

acarien
Crédit photo : PHANIE

Les symptômes d’allergie respiratoire, qu’il s’agisse de rhinite (RA), de crises d’asthme (CA) ou d’exacerbations d’un asthme connu, sont plus souvent dus à l’exposition aux allergènes connus du patient qu’à des rencontres avec des allergènes qu’il ne connaît pas, bien que cela soit évidemment possible. Il faut également penser à l’action des nombreux facteurs délétères à l’intérieur ou à l’extérieur des maisons. Chez un asthmatique déjà identifié, ces poussées sont le plus souvent prévisibles, et par conséquent largement évitables.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)