Sécurité des dispositifs médicaux

La réglementation du futur  Abonné

Publié le 13/11/2014

Crédit photo : PHANIE

Andrew JM Boulton, président de l’EASD, a rappelé que la mission de son association était de « promouvoir l’excellence dans la prise en charge du diabète grâce à la recherche et à l’éducation mais également de parvenir à augmenter les ressources pour la recherche et de veiller à la sécurité dans le traitement du diabète ». Les pompes pionnières, des années 1970, n’avaient pas de logiciels de contrôle, d’alarmes, les soignants peu d’expérience dans leur maniement et il n’existait (pratiquement) aucune législation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte