La recherche sur l’embryon restera interdite

Publié le 09/06/2011

Le Sénat a adopté ce jeudi en deuxième lecture le projet de loi relatif à la bioéthique. Sur le sujet qui divisait les deux assemblées, celui de la recherche sur l’embryon, le point de vue plusieurs fois répété du gouvernement a fini par l’emporter. Les sénateurs se sont ralliés à l’interdiction avec dérogation adoptée par les députés. Le vote étant conforme à celui de ces derniers, il n’y a plus de modification possible sur ce point.

Les sénateurs ont en revanche rétabli le principe d’un nouvel examen de la loi par le Parlement dans un délai de cinq ans après son entrée en vigueur. Ils ont aussi revu, sujet polémique, les conditions d’information sur le diagnostic prénatal (toute femme enceinte reçoit, lors d’une consultation médicale, une information loyale claire et adaptée à sa situation sur la possibilité de recourir à sa demande, à des examens de biologie médicale et d’imagerie permettant d’évaluer le risque que l’embryon ou le fœtus présente une affection susceptible de modifier le déroulement ou le suivi de sa grossesse).

Sur ces deux points, notamment, la commission mixte paritaire, qui se réunira le 15 juin, devra trancher.

> R. C.


Source : lequotidiendumedecin.fr