La radioprotection des pratiques interventionnelles radioguidées préoccupe l'Autorité de sûreté nucléaire

Par
Dr Irène Drogou -
Publié le 19/02/2019
dosimetre

dosimetre
Crédit photo : S. Toubon

Les pratiques interventionnelles radioguidées (PIR), en pleine expansion ces 15 dernières années, inquiètent l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN). Si la radioprotection dans le domaine médical est globalement satisfaisante, a indiqué Bernard Doroszczuk, président de l'ASN lors de ses vœux à la presse, les pratiques interventionnelles radioguidées font exception, « où une amélioration encore insuffisante est constatée », à la fois pour les patients et les professionnels, a-t-il relevé.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)