Lucy Di Marco, présidente de l’UNIR

« La radiologie est appréciée des internes pour son côté transversal et ses conditions d’exercice attractives »  Abonné

Publié le 16/10/2014
1413423681551781_IMG_137995_HR.jpg

1413423681551781_IMG_137995_HR.jpg
Crédit photo : DR

LE QUOTIDIEN : Vous êtes à la tête de l’UNIR, une association qui sert notamment d’intermédiaire entre les internes en radiologie et défend leurs intérêts. Vous avez soutenu l’instauration du repos de sécurité des internes, l’un des événements marquants de ces dernières années. Dans les faits, ce droit est-il, désormais, respecté ?

LUCY DI MARCO : En 2012, une enquête de l’InterSyndicat National des Internes (ISNI) avait mis en évidence le fait que près de 20 % des repos de sécurité des internes n’étaient pas pris (toutes spécialités confondues).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte