Assistance médicale à la procréation

La progestérone bientôt disponible en sous-cutané

Publié le 12/10/2015
- Mis à jour le 12/07/2019

Le Pr D. de Ziegler a rappelé que la stimulation ovarienne, dans le cadre de l’Assistance médicale à la procréation avait pour effet d’entraver l’activité du corps jaune et, donc, d’entraîner une chute des taux de progestérone. D’où le besoin d’un apport exogène à l’arrêt des effets de l’hCG (9-10 jours après le déclenchement de l’ovulation).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?