La prise en charge du nouveau-né*  Abonné

Publié le 15/11/2012

L’allaitement maternel est contre-indiqué. Un traitement préventif par AZT en monothérapie est prescrit pour un mois chez la majorité des nouveau-nés. Dans certaines situations à haut risque, notamment chez le prématuré, en cas de prise en charge tardive de la mère, si la charge virale n’était pas indétectable dans les semaines précédant l’accouchement ou en cas de complications obstétricales, une bi- ou une trithérapie pendant quatre à huit semaines est indiquée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte