La précipitation, mauvaise conseillère !  Abonné

Publié le 30/06/2014

La grande crainte des neurologues prenant en charge les patients atteints de la maladie de Parkinson, c’est bien sûr l’arrêt brutal de la dompéridone… Arrêt qui pourrait se solder par un retour des nausées et donc par une diminution du dosage ou par l’arrêt du traitement de la maladie de Parkinson, sans avis médical.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte