La pratique ne suit pas

Par Dr Maia Bovard Gouffrant
Publié le 20/05/2019
- Mis à jour le 20/05/2019

Le problème de l'absence de filière spécialisée et coordonnée, à laquelle tous les patients pourraient avoir accès, est crucial. Des pistes d'amélioration par le développement de la télémédecine ou la télésurveillance existent, mais on manque de soignants et de personnel formés, que ce soit en consultation physique, téléphonique ou par télémédecine.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?