La poussée des arrêts maladie allemands

Publié le 15/02/2012
1329321640324616_IMG_77627_HR.jpg

1329321640324616_IMG_77627_HR.jpg
Crédit photo : BSIP

La part de la population active allemande en arrêt maladie s’établissait l’an passé à 3,6 % contre 3,4 % en 2010. Les Allemands totalisaient en moyenne 13,2 jours d’absence par assuré, selon un rapport annuel de la DAK qui a évalué quelque 2,4 millions d’arrêts médicaux émanant de ses assurés.

« Le changement démographique montre ses premiers signes dans le développement de l’état des malades », note Herbert Rebscher, chef de la caisse d’assurance-maladie. La société allemande continuant de vieillir, il s’attend à ce que les absences pour raisons médicales continuent d’augmenter.

Les absences étaient particulièrement élevées dans l’administration publique (4,2 %), la santé (4,1 %), les transports (4 %). Les plus faibles niveaux d’absences s’observaient dans l’éducation, la culture et les médias (2,7 %).

Herbert Rebscher explique par ailleurs que le manque de reconnaissance du travail ressenti par certains salariés peut menacer le cœur et l’état psychologique. Ainsi, 4,3 jours d’absence en 2011 étaient imputables à des pathologies cardiaques et 13 % des arrêts concernaient un diagnostic portant des motifs psychologiques. Parmi les autres raisons mentionnées, des ruptures au niveau du système squelettique (21 % des absences), les maladies du système respiratoire (16 %) et les blessures (14 %).


Source : lequotidiendumedecin.fr