Découverte inattendue sur des cellules cancéreuses

La polymérase est soupçonnée d'infidélité

Publié le 18/04/2007
- Mis à jour le 18/04/2007

Des chercheurs nancéiens viennent de découvrir que les cellules tumorales sont non seulement caractérisées par l'accumulation de mutations somatiques au sein de leur génome, mais aussi par une fréquence particulièrement élevée d'événements de transcription infidèle de l'ADN. En conséquence, ces cellules contiennent une variété impressionnante de protéines mutantes, issues soit de l'expression de gènes mutés, soit de la transcription incorrecte de gènes pourtant intègres.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?