Dépression et antidépresseurs

La place de la neuroplasticité

Publié le 05/12/2007
- Mis à jour le 05/12/2007
1276167444F_Img298047.jpg

1276167444F_Img298047.jpg

Par le Pr PHILIP GORWOOD*

DEUX CONSTATS sont d'ores et déjà à faire. Tout d'abord, nous n'avons pas encore de réponse définitive à ces questions. Il faut, en effet, se garder de toute conclusion hâtive, la preuve irrévocable que tel ou tel mécanisme des antidépresseurs explique son effet est particulièrement difficile à établir pour une pathologie essentiellement humaine, polyfactorielle et complexe.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?