Michel Amiel, sénateur et médecin

 « La pédopsychiatrie est sinistrée »  Abonné

Par
Publié le 09/02/2017
amiel

amiel
Crédit photo : DR

LE QUOTIDIEN : Pourquoi avoir lancé cette mission d'information ?

MICHEL AMIEL : À titre personnel, j'ai toujours été sensibilisé à la souffrance psychologique de l'enfant et de l'adolescent. J'ai longtemps exercé la médecine générale, où j'ai vu les difficultés en termes de repérage ou d'orientation. Dans une autre vie, j'ai aussi abordé le sujet en tant que vice-président du conseil général des Bouches-de-Rhône, en charge de la protection de l'enfance.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte