La nomination du Pr Juvin à l’HEGP contrarie la CGT

Publié le 22/02/2012

La nomination attendue du Pr Philippe Juvin à la tête du service des urgences de l’Hôpital européen Georges-Pompidou (HEGP) n’est pas du goût de la CGT. La fédération de la santé et de l’action sociale du syndicat appelle la direction générale de l’Assistance publique des hôpitaux de Paris (AP-HP) à ne pas la valider. Elle reproche à Philippe Juvin, secrétaire national de l’UMP, une trop grande proximité avec l’actuel président de la République et de cumuler trop de fonctions.

« Ce professeur de médecine est rémunéré pour donner des cours, faire de la recherche et s’occuper des malades. Comment mener à bien toutes ses activités sans en négliger aucune », s’interroge par ailleurs le syndicat.

Le Mouvement de défense de l’hôpital public (MDHP) s’est également ému que « par des artifices de procédure, on cherche à évincer le chef de service actuel, (le Pr Alain Davido, NDLR) et à désigner de façon précipitée Philippe Juvin pour prendre sa place ». Le MDHP estime que la nomination de Philippe Juvin serait « un mauvais signal adressé à la communauté médicale de l’AP-HP » et lui suggère de demander à être mis en disponibilité, ce qui lèverait « toute suspicion sur l’impartialité de l’Etat ».

Jusqu’à ce jour chef du service des urgences de Beaujon, Philippe Juvin est maire de la Garenne-Colombes et député européen à Strasbourg. Il vient d’être désigné pour s’occuper des questions de santé dans l’équipe de campagne de Nicolas Sarkozy.

Joint par « le Quotidien », Philippe Juvin déplore cette polémique. « On ne m’a jamais reproché de cumuler des fonctions quand j’étais chef de service aux urgences à Beaujon qui s’est classé premier au classement de « l’Express » l’an dernier, souligne-t-il. Et puis l’HEGP m’a embauché en connaissance de cause. » Le Pr Juvin balaie également les accusations de copinage avec le chef de l’État : « J’ai été nommé à l’issue d’une procédure rigoureuse à laquelle ont participé trois candidats et la totalité de l’HEGP souhaite qu’une nouvelle organisation soit mise en place. »

 CH. G.

Source : lequotidiendumedecin.fr