Expérimentations du DMP

La mise en garde de la Cnil sur les failles de sécurité

Publié le 17/04/2007
- Mis à jour le 17/04/2007

NOUVELLE DOUCHE FROIDE pour le dossier médical personnel (DMP). La Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) vient de publier sur son site Web les huit pages de conclusions sévères formulées par ses «missions de contrôles relatives à l'expérimentation duDMP»(1). A l'issue de ces contrôles sur place auprès des principaux acteurs (hébergeurs, centres hospitaliers, réseaux de santé, médecins libéraux et centres d'appel), la Cnil souligne que «les mesures de sécurité doivent être renforcées».

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?