Leucémie lymphocytaire chronique

La mise au silence d'un gène est à la clé

Publié le 31/05/2007
- Mis à jour le 31/05/2007

UN GRAND PAS vient d'être accompli dans la compréhension de la leucémie lymphocytaire chronique (LLC). Une équipe internationale, Aparna Raval (Colombus, Etats-Unis) et coll., vient de mettre en évidence le rôle d'un gène dans la survenue de cette affection, dont l'origine familiale était bien connue. A partir de l'analyse d'une famille dont sept membres étaient atteints, les chercheurs ont montré l'existence d'une sous-régulation du gène DAPK1(death-associated protein kinase1).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?